Journal de Kafka (V,8)

L’allure nocturne que nous avions hier midi sur le Graben, moi et Max, Weltsch pas trop, parce que nous sortons si peu souvent nous promener au cours de la journée.

Na příkopě, ou Graben en allemand : une des rues principales de Prague reliant la place Venceslas à la place de la République.

Ce passage ne se trouve pas dans la traduction du Journal de Kafka réalisée par Marthe Robert qui se basait sur l’édition en allemand de Max Brod.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :