Journal de Kafka (III,4)

Coutume de plonger les doigts trois fois dans l’eau au réveil, les mauvais esprits s’installant sur la deuxième et la troisième phalange pendant la nuit. Explication rationaliste : on veut empêcher que les doigts ne soient aussitôt en contact avec le visage, alors que pendant le sommeil ils ont pu toucher librement toutes les zones possibles du corps les aisselles le derrière les parties génitales.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :