Journal de Kafka (III,22)

1er novembre 1911 Aujourd’hui commencé à lire avide et heureux Histoire du judaïsme de Grätz. Parce que mon désir de le lire avait dépassé de beaucoup la lecture, cela m’a paru plus étranger que je le pensais et j’ai dû m’arrêter ici et là pour laisser mon judaïsme se rassembler grâce à ces moments de calme. Mais vers la fin, j’étais déjà saisi par l’imperfection des premières colonies dans le pays de Chanaan nouvellement conquis et par la fidèle tradition d’imperfection des hommes du peuple (de Josué, des Juges, d’Elis).

Kafka lit le livre en trois volumes de Heinrich Graetz, Volkstümliche Geschichte der Juden in drei Bänden (Leipzig, 1888).

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :