Journal de Kafka (V,41)

et aussi : Académie de l’Association Herder sur l’île Sophie. Bie fourre sa main dans la poche de son pantalon au début de la conférence. Ce visage satisfait malgré toute désillusion, visage qu’ont les hommes qui font le travail qui leur plaît. Hofmannsthal lit avec le mauvais timbre dans la voix. Silhouette ramassée, à commencer par les oreilles pressées sur la tête. Wiesental. Les beaux passages de danse quand par exemple la pesanteur naturelle du corps se révèle chez quelqu’un qui tombe vers l’arrière sur le sol.

L’île Sophie ou île Slovanský se trouve sur la rivière Vltava à Prague (voir ici sur la carte)

La rencontre organisée par « l’Association Johann Gottfried Herder de Prague » eut lieu le 16 février. Le Prager Tagblatt en rend compte dans son édition du 18 février 1912, et rapporte que le poète autrichien Hugo von Hofmannsthal (1874-1929) lut un choix de ses poèmes (photo).

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :