Journal de Kafka (V,54)

5. III  12    Ces médecins révoltants ! Déterminés sur le plan commercial et si ignorants dans l’art de guérir que si cette énergie commerciale les abandonnait, ils se tiendraient comme des écoliers devant le lit des malades. Si j’avais seulement la force de fonder une association de médecine naturelle. En grattant à l’intérieur de l’oreille de ma sœur, le Dr. Kral transforme une inflammation du tympan en otite moyenne ; la domestique perd connaissance en mettant le chauffage, le docteur explique cela par des troubles de l’estomac suivis d’une congestion avec une rapidité dans le diagnostic qui est la sienne quand il s’agit de domestiques, le jour suivant elle se couche à nouveau, a une forte fièvre, le docteur la tourne d’un côté et de l’autre, constate une angine et s’en va vite pour ne pas être contredit dans la minute qui suit. Ose même parler des « réactions bassement violentes de cette fille », car il est vrai qu’il est habitué à des personnes dont l’état physique est digne de sa médecine et produit par elle et qu’il se sent piqué au vif plus qu’il n’en est conscient par la robuste nature de cette fille de la campagne.


Heinrich Kral était le médecin de la famille Kafka. Il habitait dans la même rue à l’époque, Niklasstrasse 1. Malgré les critiques qu’il formule ici, Kafka a continué à le consulter jusqu’en 1921 (il souffrait de la turberculose depuis 1917), même s’il était méfiant à l’égard des médecins en général, au point de se tourner vers la médecine naturelle défendue et développée par Moriz Schnitzer dont il avait fait la connaissance en 1911 lors d’un séjour à Warnsdorf. Kafka se mit à suivre les recommandations de Schnitzer au quotidien : dormir la fenêtre ouverte, bains de soleil, jardinage, refus des vaccins. Il se rendit même au sanatorium de médecine douce de Jungborn dans le Harz en 1912.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :