Journal de Kafka (V,56)

Dimanche : au Kontinental chez les joueurs de carte. Auparavant « Journalisten » avec Kramer 1 acte ½. On voit chez Bolz beaucoup de gaieté forcée qui produit toutefois un peu de vraie et tendre gaieté. Rencontré Mlle Taussig devant le théâtre, pendant l’entracte après le deuxième acte. Couru au vestiaire, revenu avec mon manteau flottant en l’air et je l’ai raccompagnée chez elle.


Le Café Continental se trouvait au Graben 17, au premier étage du Palais Kolowrat : le plus grand « Kaffeehaus » de Prague avec quatre salles de jeu et plus de 250 journaux. C’était le lieu de rendez-vous de la bourgeoisie germanophone.

«Die Journalisten » : pièce de Gustav Freytag jouée le dimanche 3 mars 1912 au Deutsches Landestheater, avec l’acteur Leopold Kramer du Deutsches Volkstheater de Vienne dans le rôle du rédacteur Konrad Bolz.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :