Journal de Kafka (V,58)

Hier conférence de Harden sur le « théâtre ». Visiblement complètement improvisée, j’étais d’assez bonne humeur, ce qui explique que je ne l’ai pas trouvée aussi creuse que d’autres. Bon début : « A cet instant où nous retrouvons pour discuter de théâtre, le rideau de toutes les salles d’Europe et de toutes les autres parties du monde s’ouvre et dévoile la scène au public. » Au moyen d’une ampoule électrique installée sur un trépied flexible devant lui au niveau de la poitrine, il éclaire son plastron comme dans la vitrine d’un magasin de blanc et, au cours de sa conférence, crée des variations dans l’éclairage en bougeant cette ampoule. Danse sur la pointe des pieds autant pour se grandir que pour stimuler sa capacité à improviser. Pantalon tendu même dans la région de l’aine. Un frac court cloué sur lui comme sur une poupée. Visage sérieux de façon extrême, ressemblant tantôt à une vieille dame, tantôt à Napoléon. Coloration pâlissante du front, comme avec une perruque. Vraisemblablement sanglé.


Maximilian Harden : célèbre essayiste et journaliste allemand (1861-1927) ; sa revue Die Zukunft (L’Avenir) fondée en 1892 sera un modèle pour Karl Kraus qui fondera Die Fackel en 1899. « Maximilian Harden, hostile à Guillaume II depuis le renvoi de Bismarck en 1890, est un admirateur nostalgique du chancelier de fer ; souvent invité à Friedrichsruh, il se pose en disciple de Bismarck « antiphrasius », ennemi de la phrase. » (Jacques Le Rider, Karl Kraus, Seuil, 2018, p.59). Passionné de théâtre et de littérature, il avait été invité à Prague par l’Association des écrivains et artistes allemands de Bohême, sa conférence eut lieu le 7 mars 1912 au Rudolfinum et rencontra un accueil chaleureux (compte-rendu dans le journal Bohemia le 8 mars 1912).

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :