Journal de Kafka (V,98)

24.   III      Di.   hier « Die Sternenbraut » de Christian von Ehrenfels. – Perdu dans l’acte de regarder, confronté à un ensemble confus et brut, devant 3 couples de connaissances, bien relié à moi-même. – L’officier malade dans la pièce. Le corps malade dans l’uniforme tendu contraignant à la santé et à la fermeté.


Le 23 mars 1912, première du drame Die Sternenbraut de Christian von Ehrenfels (1859-1932) au Nouveau Théâtre allemand. Ehrenfels était professeur de philosophie à l’Université Charles de Prague, Kafka l’évoque un mois plus tôt dans le Journal.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :