Journal de Kafka (VI,18)

2 juin                 Pratiquement rien écrit.

Hier, conférence Dr. Soukup à la « Repräsentationshaus » sur l’Amérique (les Tchèques au Nebraska, tous les fonctionnaires sont élus, chacun doit appartenir à l’un des trois partis (républicain, démocrate, socialiste), meeting de Roosevelt qui menace de son verre un fermier qui fait une objection, orateur de rue, orateur de rue apportant une petite caisse leur servant de podium), ensuite, Fête du printemps, rencontré Paul Kisch qui parle de sa thèse « Hebbel et les Tchèques ». Son apparence terrible. Ses excroissances derrière sur le cou. L’impression quand il parle de ses petites chéries.


Le député social-démocrate tchèque František Soukup (1871-1939) avait été invité par des organisations ouvrières américaines à donner des conférences en Amérique. À son retour, il a fait part de ses impressions dans un livre sur la vie en Amérique paru à Prague en 1912. C’est à cette époque que Kafka commence à travailler à une première version de son premier long récit « Amérique » ou « Le Disparu ».

La « Repräsentationhaus », bâtiment Art nouveau construit sur la Josefplatz entre 1906 et 1911, venait d’être inaugurée cette même année.

A partir de « Son apparence terrible », lignes manquantes dans l’édition du Journal de Max Brod (donc, également absentes de la traduction de Marthe Robert). Encore une fois, on remarque que Brod cherche à ménager certains proches de Kafka encore vivants à l’époque où il édite le Journal.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :