Journal de Kafka (VI,30)

11     Rien, rien. Combien de temps me fait perdre la publication du petit livre et quelle conscience nocive et ridicule de ma valeur fait naître en moi la lecture de ces vieilles choses en vue de la publication. Cela ne fait que me détourner de l’écriture. Et pourtant je n’ai rien gagné en réalité, le trouble en est la meilleure preuve. En tout cas, après la publication du livre, je vais devoir me tenir encore plus à distance des revues et des critiques, si je ne veux pas me satisfaire de n’être dans le vrai que du bout des doigts. Mais comme je suis devenu peu mobile ! Autrefois, il suffisait que je dise un mot opposé à ma direction prise alors pour que je vole aussitôt vers l’autre côté, à présent je ne fais que me regarder et reste comme je suis.


Passage écrit le 10 août 1912.

« Cela ne fait que me détourner de l’écriture. »: phrase manquante dans la première édition du Journal de Kafka par Max Brod (et dans la traduction de Marthe Robert).

« La publication du petit livre »: il s’agit de Contemplation (ou Considération), premier livre de Kafka qui paraîtra fin 1912.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :