Journal de Kafka (VI,34)

20 août.

         Les petits garçons, tous les deux en blouse bleue, celle de l’un claire, celle de l’autre plus petit plus foncée, traversent le chantier de l’Université devant ma fenêtre en partie couvert de mauvaises herbes, portant chacun à pleins bras une botte de foin sec. Ils se traînent avec ça jusqu’en haut d’une côte. Agrément de l’ensemble pour les yeux.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :