Journal de Kafka (VI,36)

Si Rowohlt pouvait le renvoyer et si je pouvais le remettre dans mon tiroir comme si rien ne s’était passé, pour que je puisse être aussi malheureux qu’avant.


Il s’agit du manuscrit que Kafka a envoyé quelques jours plus tôt à l’éditeur Rowohlt.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :