Journal de Kafka (VI,42)

Enquête de la revue « Miroir » sur l’amour à notre époque et sur les transformations de l’amour depuis le temps de nos grands-parents. Une actrice a répondu : On n’a jamais aimé aussi bien qu’à notre époque.

« Le Miroir » : hebdomadaire illustré lancé en 1910 comme supplément dominical du « Petit Parisien », puis périodique autonome à partir de janvier 1912. On peut voir sur le site Gallica le numéro du 21 juillet 1912

On sait que plusieurs cafés pragois proposaient à leurs clients de nombreux journaux de toute l’Europe, c’est sans doute dans l’un d’entre eux que Kafka a lu cette enquête.

L’actrice dont Kafka rapporte un propos est une actrice française du nom de Louise Silvain (1874-1930), entrée à la Comédie Française en 1901. Dans « Le Miroir » du 4 août 1912 elle déclare : « Jamais on n’aima tant ni si bien qu’à notre époque ».

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Un avis sur “Journal de Kafka (VI,42)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :