Journal de Kafka (VI,45)

4 sept.        L’oncle d’Espagne. La coupe de sa veste. L’effet de sa présence. Les détails de sa personne. – Sa façon de flotter à travers l’antichambre jusqu’aux toilettes. Il ne répond pas si on lui parle à ce moment-là. – Il s’adoucit jour après jour, si l’on juge non pas un changement progressif, mais des instants frappants. –

5 sept         Je lui demande : comment peut-on concilier le fait que tu sois insatisfait, comme tu le disais dernièrement, et le fait que tu t’en sortes en toute situation, comme on peut toujours le constater (et comme cela apparaît, avec cette grossièreté qui est toujours caractéristique d’une telle façon de s’en sortir, ai-je pensé) Il a répondu par ces quelques mots, tels qu’ils se dissolvent dans mon souvenir : « Je suis insatisfait dans le détail, cela n’atteint pas l’ensemble. Je dîne souvent dans une petite pension française qui est très chic et chère. Une chambre avec pension pour un couple coûte p.e. 50 fr par jour. J’y suis assis entre p.e. un secrétaire de légation de l’ambassade française et un général d’artillerie espagnol. En face de moi est assis un haut fonctionnaire du ministère de la Marine et je ne sais quel comte. Je les connais déjà tous bien, m’assois à ma place en saluant de tous les côtés, sinon, parce que j’ai ma propre humeur, je ne dis pas un mot, à part du bonsoir quand je prends congé. Puis je suis seul dans la rue et suis incapable de comprendre à quoi cette soirée a bien pu servir. Je rentre chez moi et regrette de ne pas m’être marié. Naturellement, cela finit par s’effacer, soit que j’y pense jusqu’au bout, soit que les pensées s’égarent. Mais cela revient à l’occasion.


Texte qui entre en résonance avec « Le Malheur du célibataire » écrit quelques mois plus tôt, également dans le Journal. Kafka, 29 ans, songe aux inconvénients du célibat, mais aussi à ceux du mariage. Cette question ne cessera de l’occuper, notamment dans sa correspondance avec Felice Bauer qu’il vient de rencontrer.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :