Journal de Kafka (VII,29)

30   III  14      Anna vit à travers la porte vitrée que la chambre du locataire n’était pas éclairée, elle entra et alluma la lumière électrique afin de faire le lit pour la nuit. Mais l’étudiant était à moitié allongé sur le canapé et lui sourit. Elle s’excusa et voulut partir. Mais l’étudiant la pria de rester et de ne pas s’occuper de lui. Alors elle resta et fit son travail tout en jetant quelques coups d’œil vers l’étudiant.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :