Journal de Kafka (VII,78)

4  VIII  14    J’ai sans doute signé un document pour le propriétaire quand j’ai loué l’appartement pour moi, document dans lequel je me suis engagé pour un loyer de deux ou même de six ans. Maintenant il pose ses exigences à partir de ce contrat. La bêtise ou mieux l’incapacité générale et définitive à me défendre que révèle mon comportement. Glisser dans la rivière. Cet acte de glisser me paraît sans doute si souhaitable parce qu’il me rappelle « être poussé ».


En vue de son mariage prévu en septembre 1914 (et finalement annulé en juillet), Kafka avait signé un contrat de location pour un appartement dans Langegasse 5.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :