Journal de Kafka (VIII,7)

La terrible insécurité de mon existence intérieure.

                                                           Curateur


Un jour après avoir écrit ces mots, Kafka écrit dans une lettre du 4 mai 1913 à Felice Bauer : « Felix m’a dit hier que j’aurais besoin d’un curateur. Ce n’est pas une mauvaise idée (…) » (il s’agit de son ami Felix Weltsch)

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :