Journal de Kafka (VIII,16)

24 mai 13        Promenade avec Pick.

Exubérance parce que je trouvais le Chauffeur si bon. Ce soir je l’ai lu à mes parents, il n’y a pas de meilleur critique que moi pendant la lecture devant le père qui écoutait avec une extrême répugnance. Beaucoup de passages plats devant des profondeurs visiblement inaccessibles.


Kafka avait écrit Le Chauffeur (première chapitre du roman Le Disparu ou Amérique) fin septembre 1912. Il venait de recevoir les premiers exemplaires de son livre publié aux éditions Kurt Wolff.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :