Journal de Kafka (VIII,25)

L’image de la fête des 300 ans des Romanovs à Iaroslavl sur la Volga. Le tsar, les princesses se tenant au soleil l’air contrarié une seule délicate, vieillotte, mollasse, appuyée sur une ombrelle, regarde droit devant elle. Le prince héritier sur le bras de l’immense cosaque nu-tête. – Sur une autre image, des hommes passés depuis déjà longtemps saluent de loin.

Publié par Laurent Margantin

Auteur, traducteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :