Journal de Kafka (VIII,58)

13 août            Peut-être que tout est fini et que ma lettre d’hier est la dernière. Ce serait vraiment le mieux. Ce que je souffrirai, ce qu’elle souffrira – ce n’est rien en comparaison de la souffrance commune qui se formerait. Je me remettrai lentement, elle se mariera, c’est la seule issue entre vifs. TousLire la suite « Journal de Kafka (VIII,58) »

Journal de Kafka (VIII,55)

23  VII  13      Avec Felix à Rostock. La sexualité éclatée des femmes. Leur impureté naturelle. Le jeu avec la petite Lenchen, dénué de sens pour moi. Le spectacle de la grosse femme qui, recroquevillée dans un fauteuil en osier, un pied étrangement poussé vers l’arrière, cousait quelque chose et discutait avec une vieille femme, sansLire la suite « Journal de Kafka (VIII,55) »

Journal de Kafka (VIII,53)

Pendant ses années de lycée, Hugo Seiffert avait l’habitude de rendre visite de temps en temps à un certain Josef Kiemann un vieux garçon qui avait été l’ami du défunt père de Hugo. Ces visites cessèrent du jour au lendemain quand on proposa inopinément à Hugo un poste à l’étranger qui était à pourvoir immédiatementLire la suite « Journal de Kafka (VIII,53) »