Journal de Kafka (V,9)

Les yechivot sont des centres d’études du Talmud qui sont financés par de nombreuses communautés en Pologne et en Russie. Ces centres ne coûtent pas très cher, car ils sont installés la plupart du temps dans un vieux bâtiment inutilisable dans lequel se trouve, en plus des salles d’étude et des chambres des élèves, leLire la suite « Journal de Kafka (V,9) »

Journal de Kafka (V,110)

Comment, aujourd’hui, j’ai parlé de façon affectée devant Haas qui faisait l’éloge du récit de voyage de Max et du mien afin, au moins, de me rendre ainsi digne de l’éloge infondé concernant le récit, ou bien afin de prolonger dans la duperie l’effet du récit obtenu par ruse ou mensonge, ou dans l’aimable mensongeLire la suite « Journal de Kafka (V,110) »

Journal de Kafka (V,108)

8   IV   12    Samedi saint. Connaissance complète de soi-même. Pouvoir prendre dans ses bras l’étendue de ses capacités comme une petite balle. Accepter le plus grand déclin comme quelque chose de connu tout en restant encore élastique. Erreur de Kafka concernant la date: cette année 1912, la Samedi saint eut lieu le 6 avrilLire la suite « Journal de Kafka (V,108) »

Journal de Kafka (V,104)

28.   III      De la conférence de Mme Fanta « Impressions berlinoises » : un jour, Grillparzer ne voulut pas aller à une soirée parce qu’il savait que Hebbel, avec qui il était ami, y serait également. « Il va encore m’assaillir de questions sur ce que je crois concernant Dieu et si je ne sais pas quoi dire, ilLire la suite « Journal de Kafka (V,104) »

Journal de Kafka (V,103)

27   III       Lundi, dans la rue, j’ai attrapé par le cou un garçon qui avec un autre jetait une grosse balle sur une bonne sans défense qui marchait devant eux, je l’ai attrapé juste au moment où la balle rebondissait sur le derrière de la jeune fille, je lui ai serré la gorge dans uneLire la suite « Journal de Kafka (V,103) »