Journal de Kafka (VI,6)

22 mai       Hier merveilleuse soirée avec Max. Quand je m’aime, je l’aime encore plus fort. Lucerna. Madame, la mort de Rachilde. Rêve d’un matin de printemps. La grosse joyeuse dans la loge. La sauvage au nez grossier, au visage saupoudré de cendre, aux épaules qui poussent hors de la robe d’ailleurs sans décolleté, au dosLire la suite « Journal de Kafka (VI,6) »

Journal de Kafka (VI,5)

Aujourd’hui, soirée désolante en famille. La sœur pleure à cause de sa nouvelle grossesse, le beau-frère a besoin d’argent pour l’usine, le père est énervé à cause de la sœur, à cause de la boutique et à cause de son cœur, ma deuxième sœur malheureuse, ma mère la plus malheureuse de tous et moi avecLire la suite « Journal de Kafka (VI,5) »

Journal de Kafka (VI,2)

Rêve récent : je traversais Berlin en tramway avec mon père. Le caractère de grande ville était représenté par d’innombrables barrières dressées à distances régulières, peintes de deux couleurs, aux pointes émoussées et polies. A part cela, tout était presque vide, mais la foule de ces barrières était importante. Nous arrivâmes devant une porte, nous descendîmesLire la suite « Journal de Kafka (VI,2) »